Afin de garantir le meilleur taux de réussite lors de création de package App-V, il est important que le séquenceur respecte les différents best practice.

Le séquenceur doit être une machine virtuelle afin de pouvoir revenir à un état « propre* » après la création de chaque package. Ne jamais utiliser un séquenceur « sale* » pour modifier ou mettre à jour un package.

La documentation est très importante lors du packaging afin de faire un suivi clair et faciliter la reprise des packages qui posent problème.

Il est recommandé d’inclure dans la documentation entre autre les informations suivantes :

  • L’emplacement des sources (éviter de spécifier un lien vers un site public qui est susceptible de changer dans le temps)
  • L’emplacement du package créé
  • Le PVAD (Primary Virtual Directory) utilisé (Doit être unique à chaque package)
  • Le séquenceur utilisé
  • Les prérequis nécessaires avant le séquençage de l’application
  • La procédure d’installation utilisée pour la création du package

Si votre package ne fonctionne pas, la première chose est de tester sur la machine virtuelle sans démarrer le séquenceur la procédure d’installation et vérifier que l’installation physique fonctionne.

Cela permettra de valider la procédure d’installation et qu’aucun prérequis ne soit manquant.

Prérequis pour le séquenceur App-V 5.0

  • Processeur de 1 Ghz ou supérieur
  • 1 Go de mémoire vive ou supérieur
  • 500 Mo de page file ou supérieur
  • Disque dur de 30Go minimum. Il est recommandé d’avoir 3 fois la taille du plus gros package en espace libre
  • Windows® 7 SP1 ou supérieur
  • .NET 4.0 framework
  • PowerShell 3.0

Choix de l’OS pour le séquenceur

Il est recommandé de choisir une machine « propre* » avec un OS le plus proche de la cible.

Installer les dernières mises à jour Windows.

Dans le cas d’un déploiement multi OS, Multi Architecture, il est recommandé de séquencer sur le plus ancien OS et la plus petite architecture.

Cependant cela ne garantira pas qu’un package fonctionnera sur plusieurs OS / Architecture. Si le package fait sous Windows 7 par exemple ne fonctionne pas sous Windows 8, il faudra faire un package pour les postes Windows 7 et un package pour Windows 8. (C’est le cas de Visual Studio par exemple)

Si le déploiement est prévu pour des serveurs RDS/Citrix, il est donc recommandé d’utiliser un serveur RDS/Citrix pour le séquençage.

Je recommande d’utiliser les sources provenant de Microsoft pour l’installation du séquenceur afin de garantir que l’installation soit propre et ne contienne pas de programme / configuration non désirés.

Cela permet aussi de détecter facilement les prérequis et ainsi de les documenter lors du packaging.

Configuration du séquenceur

Lors du packaging, le séquenceur capture toutes les modifications et évènements sur le poste, il est donc important de réduire au maximum les activités non liées à l’installation de l’application.

Ci-dessous la configuration recommandée

Hors domaine sauf lors du packaging d’application nécessitant le domaine.

o Afin de réduire les activités liées au domaine.

  • Sans Antivirus ou antivirus désactivé.
    • A partir de Windows 7, il faut désactiver le service « Windows Defender ».
    • Windows Defender ne peut plus être désactivé à partir des services depuis Windows 8.1, Il faut désactiver le scan temps réel dans les options de defender.
  • Désactiver Windows Update
  • Désactiver Windows Search
  • Pas de solution de déploiement / inventaire
  • Créer une fausse connexion ODBC dans User et DSN et System DSN (Choisir SQL et décocher vérifier la connexion)
    • Automatique avec séquenceur 4.6 SP1 et supérieur
    • A faire pour le séquenceur 5.0
  • Configurer l’UAC comme les machines cibles.
  • Démarrer Internet Explorer une première fois pour finir sa configuration

Remarque :

Référez-vous sur le post de ce blog des versions d’App-V disponibles pour connaître la meilleure version du séquenceur à utiliser.

Ce post regroupe un ensemble de recommandations valables dans la plupart des cas mais comme tout best practice ils peuvent ne pas être valables/recommandés dans certains scénarios.

* : On entend par « propre » un séquenceur qui n’a jamais eu de package d’installé. On entend par « sale » un séquenceur qui a déjà eu un package d’installé.