Ceci est le premier article d'une série dédiée aux risques et opportunité de la consumérisation

Dans la série des mots "hypes" l'année 2011/12, le terme consumérisation a rejoint les désormais célèbres HTML5, Cloud et autres tablettes tactiles.

Mais finalement, c'est quoi la consumérisation de l'IT ?

La « consumérisation » de l’IT est une tendance selon laquelle les utilisateurs professionnels font usage de matériels, logiciels ou services personnels pour leur travail dans l'entreprise. Le résultat de cette utilisation "sauvage" de technologies par les utilisateurs est une véritable pression sur les responsables des systèmes d’information et sur les responsables de la sécurité (RSSI) !

Le terme consumérisation n'est pas nouveau (il a été popularisé en 2001, Le Gartner en parlait déjà en 2005), mais le fort développement des services de Cloud et de la mobilité ont fortement accéléré le développement de cette tendance.

En août 2011, le Gartner a publié son célèbre "Hype Cycle for Emerging Technologies" dans lequel, ses consultants estiment que la consumérisation mettra 5 à 10 ans à imposer son potentiel dans les systèmes d'information. 

Informations complémentaires :

Dans les prochains articles de cette série, je vais illustrer plusieurs scénarios de consumérisation :

  • Flotte mobile d’entreprise versus smartphones personnel
  • Périphériques amovibles et données d'entreprise
  • Services de stockages dans le Cloud
  • Téléphone de bureau versus logiciel VoIP
  • Filtrage des accès Internet versus modem 3G ou application mobile
  • Navigateurs Web en entreprise
  • Logiciels d'entreprise vs logiciels personnels
  • PC personnel versus PC d'entreprise

Et pour chacun de ces scénarios, je développerai :

- les risques associés
- les réponses techniques possibles illustrées avec les solutions Microsoft
- les réponses sociales
- les opportunités de ces types de consumérisation

- Stanislas Quastana – aussi sur Facebook (consumérisation oblige Winking smile)