Aujourd'hui, Microsoft sort le Service Pack 1 de SQL Server 2012. Au menu, beaucoup d'améliorations de tous les niveaux sur la Haute-Disponibilité, la Business Intelligence et l'intégration avec le Cloud, qu'il soit privé ou public !

 

Nouveautés autour de la Business Intelligence (avec SQL Server 2012 SP1, Office et SharePoint 2013)

Les améliorations autour de la Business Intelligence sont les suivantes :

  • Intégration native dans Excel 2013 des outils de Business Intelligence comme PowerPivot et PowerView
  • Accès et mash-ups de données depuis n'importe quelle source dans PowerPivot
  • Fonctionne avec des centaines de millions de lignes de données (grâce à l'intégration de la technologie in-memory xVelocity)
  • Une nouvelle version de l'add-in SharePoint Reporting Services
  • Une nouvelle architecture pour SQL Server 2012 qui supporte un serveur PowerPivot à l'extérieur d'une ferme SharePoint 2013.

 

Migration des Groupes de Disponibilité AlwaysOn entre plusieurs cluster pour les mises à jour de l'OS

SQL Server 2012 QP1 supporte maintenant la migration "cross-cluster" pour les Groupes de disponibilité AlwaysOn vers un nouveau cluster Windows Server Failover Clustering (WSFC). Une migration "cross-cluster" déplace un ou plusieurs Groupe de Disponibilité AlwaysOn vers un nouveau Windows Server Failover Cluster avec un downtime minimal.

 

Index XML sélectif

SQL Server 2012 SP1 introduit un nouveau type d'index XML sous le nom d'Index XML Selectif. Cet index améliore les performances de requêtes sur des données stockées en XML dans SQL Server, l'indexation de larges quantités de données XML et permet une plus grande montée en charge tout en réduisant les coûts de stockage de l'index lui-même.

 

DBCC SHOW_STATISTICS avec les permissions SELECT

Dans les précédentes version de SQL Server, un utilisateur devait avoir des permissions d'administrateur ou que les données lui appartiennent pour exécuter DBCC SHOW_STATISTICS. Cette restriction impactait la fonctionnalité de Distributed Query dans SQL Server puisque dans beaucoup de cas, les utilisateurs exécutant ces requêtes n'avaient pas les droit suffisants sur les données. SQL Server 2012 SP1 modifie les restrictions et permet aux utilisateurs avec les permissions SELECT d'utiliser cette commande.

 

Mais aussi :

  • SQL Server Management Studio est maintenant complet dans la édition Express
  • Une nouvelle fonction pour retourner les statistiques
  • SlipStream installation complète
  • Management Object ajouté à la DDL resource Governor

 

Pour plus d'informations :