Windows To Go est une technologie disponible avec Windows 8 Entreprise, qui permet d'installer Windows 8 Entreprise sur une clé USB amorçable. Dans le vocabulaire consacré, on parle d'un "espace de travail Windows To Go". Ce principe permet de nouveaux scénarios liés à la mobilité et à la "consumérisation" de l'informatique, comme par exemple :

  • Utiliser sa machine personnelle à la maison au lieu de transporter un portable professionnel.
  • Utiliser sa machine personnelle au bureau.
  • En déplacement, ne transporter qu'une clé USB et utiliser n'importe quelle machine disponible.
  • Pour le département informatique, distribuer un environnement administré aux sous-traitants qui apportent leur machine.

Le système Windows To Go est conçu pour des scénarios de type entreprise, où le système embarqué appartient à un domaine, est administré, et peut être connecté au réseau d'entreprise depuis n'importe où grâce à DirectAccess.

En terme de sécurité, BitLocker peut être activé (avec un mot de passe simple et sans dépendance à un TPM) pour protéger le système et les données sur la clé en cas de perte ou vol. De plus, deux mécanismes sont mis en place pour isoler le système installé sur le disque interne de la machine et le système Windows To Go sur la clé USB :

  • la partition Windows To Go sur la clé USB n'est pas montée lorsque la clé est insérée sus un système en fonctionnement ;
  • dans le système Windows To Go, la "SAN Policy" est fixée à "OfflineInternal". De cette façon les disques internes ne sont pas montés lorsque le système s'exécute depuis la clé USB.

Il va sans dire que, pour des raisons de volume et de performances, il existe quelques contraintes sur le type de clé USB que l'on pourra utiliser pour installer Windows To Go.

Tout d'abord au niveau volume, un minimum de 32 Go est requis. Ce n'est pas déraisonnable pour permettre l'installation de Windows et le stockage de données locales.

Pour des raisons de performances, il doit s'agir d'une clé USB 3.0. Pour installer Windows To Go sur la clé, celle-ci doit être connectée à un port USB 3.0. Par contre, pour démarrer le système, elle peut être connectée sur un port USB 2.0 : les performances seront moindres mais les machines plus anciennes sont donc supportées. Le mieux est de tester sur des matériels qui seront susceptibles d'exécuter Windows To Go.

Enfin, le dernier critère concerne le firmware de la clé : elle doit être vue par Windows comme un disque fixe, et non un disque amovible. Dans les deux captures ci-dessous, qui représentent l'explorateur Windows et le gestionnaire de disques, nous voyons une clé (F: KINGSTON) qui ne convient pas car elle est vue comme un disque amovible. La clé E: EXPRESS_RC8 convient car elle est vue comme un disque fixe :

Clés USB

image

Ces 3 critères sont donc les principaux à prendre en compte : clé USB 3.0, au moins 32 Go, vue comme un disque fixe. Aujourd'hui deux modèles de clés USB sont certifiés pour Windows To Go :

Pour une utilisation en production seuls les modèles certifiés pour Windows To Go sont supportés. Pour des tests, notez que vous pouvez utiliser un disque dur externe USB (même USB 2.0) pour tester la technologie.

Dans un prochain article nous entrerons dans le vif du sujet en décrivant la création d'une clé USB Windows To Go.

Plus d'informations sur Windows To Go dans sur Technet.