Article d’origine publié le mercredi 15 juin 2011

La virtualisation des applications est une technologie qui nous enthousiasme vraiment dans l’équipe Office. Cependant, étant donné les étroites interactions d’Office 2010 avec le système d’exploitation, les serveurs et d’autres applications, cela pose certains défis uniques. Nous fournissons un kit de déploiement Office 2010 pour App-V et des proxys de composant fonctionnel pour diminuer certains de ces problèmes, mais je considère que séquencer Office 2010 pour App-V est un art. Nous avons donc demandé aux experts App-V Matt et Jason de 43Tc de partager leurs expériences concrètes sur Office 2010 et App-V et de donner des conseils sur le séquencement d’Office pour App-V. La partie 1 regroupe des considérations sur Office 2010 et App-V.

Office 2010 et App-V 4.6 SP1 offrent la possibilité d’intégrer plus étroitement une version virtuelle d’Office 2010 avec le système d’exploitation local. Avec ces améliorations, des scénarios clés peuvent fournir au système d’exploitation des fonctionnalités d’intégration comme la recherche rapide, la configuration de messagerie, l’intégration SharePoint, ainsi que l’intégration du nouveau processus d’activation en volume. Pour permettre ces fonctionnalités fondamentales, le séquencement correct d’Office 2010 est nécessaire à l’aide du kit de déploiement Office 2010 pour App-V.

Ce billet suppose que vous avez déjà séquencé des applications pour App-V. Il est déconseillé de faire votre premier essai de séquencement avec Office 2010. En effet, Office 2010 est une application particulièrement complexe à séquencer, ne reflétant pas l’expérience de séquencement standard. Le but de ce document est d’essayer de simplifier les aspects les plus complexes en décrivant les processus de prise de décision, de séquencement et de déploiement, du début à la fin, à l’aide du séquenceur App-V 4.6 SP1 uniquement. Les packages séquencés avec le séquenceur App-V 4.6 SP1 fonctionneront correctement sur les clients App-V 4.6.

Si vous n’avez jamais séquencé d’application auparavant et/ou avez besoin d’instructions pour configurer correctement votre station de travail de séquencement, il est vivement recommandé de consulter d’abord le App-V 4.6 SP1 Trial Guide disponible chez Microsoft.

Suivez exactement les instructions fournies dans cette série de blog ! C’est votre première tentative de séquencement d’Office 2010, alors ne soyez pas créatif et aventureux cette fois-ci et tenez-vous-en à nos instructions. Nous avons pris soin de documenter cela à votre intention, alors ne vous écartez pas du chemin pour ce premier essai. OK ? Croyez-moi, vous nous remercierez.

Les principales tâches impliquées dans le séquencement d’Office 2010 sont :

  1. Considérations et prise de décision
  2. Préparation de la station de travail de séquencement avec le Kit de déploiement Office 2010
  3. Séquencement d’Office 2010
  4. Préparation des clients à recevoir le package Office 2010
  5. Exécution

Considérations et prise de décision

Il y a un certain nombre de points à prendre en considération pour le séquencement d’Office 2010 et la prise de ces décisions en amont simplifiera beaucoup le processus de séquencement. Ces points sont documentés en détail sur le site TechNet Office 2010 App-V, mais il vaut mieux répéter les points principaux.

Office 2010 peut être séquencé uniquement avec le séquenceur App-V version 4.5 SP2, 4.6 et 4.6 SP1.

Quelle version d’Office 2010 séquencer ?

Vous pouvez séquencer les deux versions, x86 et x64. Cependant, seule la version x86 d’Office 2010 prend en charge les proxys de composant fonctionnel qui vous permettent de tirer au mieux profit des fonctionnalités d’intégration Office, y compris l’intégration SharePoint. Ces proxys ne sont pas pris en charge sur les versions x64 d’Office 2010. De plus, une application séquencée sur un système d’exploitation x86 fonctionnera généralement sur un système d’exploitation x64, alors qu’une application séquencée sur un système d’exploitation x64 ne fonctionnera jamais sur un système d’exploitation x86.

Par conséquent, il est vivement recommandé de séquencer la version x86 sur un ordinateur de séquencement x86 pour permettre une pleine utilisation de toutes les fonctionnalités Office et pour avoir une seule séquence qui fonctionne aussi bien sur un SE x86 que sur un SE X64.

À ce titre, pour que ce document soit facile à suivre et cible le scénario le plus courant, les instructions indiquées sont destinées au séquencement de la version x86 d’Office sur un SE x86 uniquement.

Seules les versions avec licence en volume d’Office 2010 peuvent être séquencées

  • Prise en charge du serveur de gestion des clés (KMS) ou des clés d’activation multiple (MAK)
  • Les clés MAK fournies dans MSDN et TechNet ne sont pas utilisables et ne fonctionneront pas. Vous devez vous procurer les clés et le logiciel à partir d’une source de licence en volume valide – les versions d’évaluation, d’abonnement MSDN/TechNet, de vente au détail et Office 365 d’Office ne sont pas prises en charge pour le séquencement.
  • Si vous choisissez l’option par clé MAK, sachez que les utilisateurs seront invités à l’activation au moment du déploiement.
  • Les instructions pour KMS décrites supposent que c’est la version Office 2010 ProPlus qui est séquencée.
  • La syntaxe de la commande suppose également que votre serveur KMS est configuré avec DNS et utilise le port standard 1688.
  • Vous pouvez modifier votre configuration de l’activation ultérieurement. Pour une validation initiale de principe, nous vous suggérons d’utiliser KMS.

Considérations et limitations à propos de la fonction Imprimer vers OneNote

Si vous souhaitez autoriser l’utilisation de la fonction Imprimer vers OneNote, c’est possible mais sachez que cette fonction introduit certaines limitations ou difficultés lors du déploiement de la séquence Office 2010 sur les clients.

La complexité vient du fait suivant. Pour que la fonction Imprimer vers OneNote puisse fonctionner, la séquence doit être déployée sur les clients en utilisant SFTMIME /global. Il s’agit généralement d’une opération de publication automatisée en arrière-plan. Le problème est que, par défaut SFTMIME n’applique pas le paramètre /global, sauf lors d’un déploiement SCCM avec l’annonce ciblée vers les machines (plutôt que les utilisateurs), mais pas en utilisant une infrastructure totalement App-V.

C’est à nouveau le moment de prendre une décision :

  • Déploiement via SCCM
    • Vous devez cibler votre annonce du package Office 2010 vers les machines.
    • Vous ne pouvez pas cibler votre annonce du package Office 2010 vers les utilisateurs.
    • Déploiement via une infrastructure totalement App-V
      • Vous devez déployer la commande suivante sur vos ordinateurs clients via un script de connexion ou via un package d’application standard en utilisant une technologie ESD (Electronic Software Distribution) comme Configuration Manager.

SFTMIME ADD PACKAGE:”Office2010_x86” /MANIFEST \\\\app-v.management.server.address.here\content\Office2010_x86\Office2010_x86.manifest.xml /GLOBAL

Remarque : Pour pouvoir utiliser la fonction Imprimer vers OneNote, l’utilisateur devra d’abord lancer l’application OneNote une fois.

Autres compléments ou programmes en interface

À titre de référence, si vous souhaitez également inclure des plug-ins Office ou des programmes devant interagir avec Office, vous devez installer ces composants immédiatement après le séquencement d’Office avant de continuer le processus tel que décrit. Cependant, dans le cadre du présent guide, n’incluez aucun plug-in Office ni module d’extension lors de votre premier essai en suivant ce guide.

En résumé :

Si vous suivez exactement les tâches décrites dans cette série de billets, vous obtiendrez un package Office 2010 incluant toutes les fonctionnalités disponibles, qui fonctionnera aussi bien sur un client x86 qu’un client x64, et cela avec moins de complexité et d’ambiguïté.

Points à ne pas oublier :

  • Nous allons séquencer la version x86 d’Office 2010 en utilisant la version x86 du séquenceur App-V 4.6 SP1 sur un système d’exploitation x86.
  • Nous allons inclure tous les proxys de composant fonctionnel et utiliser l’activation KMS ou MAK avec les éditions de licence en volume Office 2010 ProPlus ou Standard UNIQUEMENT.
    • L’activation MAK requiert l’interaction de l’utilisateur à la première utilisation
    • KMS utilise l’activation automatique en arrière-plan (sans interaction de l’utilisateur final)
    • Si vous devez utiliser la fonction Imprimer vers OneNote, cela affecte les options de déploiement

Encore une fois, il s’agit de votre premier essai de séquencement d’Office 2010, alors ne vous écartez pas des instructions fournies. Une fois que vous aurez dominé une expérience globale de séquencement d’Office 2010, vous pourrez utiliser les informations des liens ci-dessus pour personnaliser votre séquencement de façon plus fine. Nous pensons cependant que vous n’en aurez pas besoin.

Guettez le prochain billet Partie 2 – Préparation de la station de travail de séquencement.

À propos des auteurs

Jason Welton est consultant principal chez 43Tc. Avant 43Tc, Jason a travaillé chez Microsoft et Softricity, le développeur de SoftGrid devenu App-V après l’acquisition de Softricity par Microsoft. Jason s’occupe de support technique et d’expertise-conseil sur App-V depuis 2005.

Matt McDermott est responsable de la pratique chez 43Tc ; c’est un MVP App-V. Matt a travaillé dans l’expertise-conseil technologique pendant plus de 10 ans, y compris chez Microsoft, dans le domaine de la documentation, du didacticiel et de la livraison.

43Tc est une société de services de virtualisation spécialisée sur les technologies Microsoft et Citrix dans des solutions de type Serveur, Mode utilisateur, Application, Session et VDI.

Ce billet de blog a été traduit de l’anglais. Vous trouverez la version originale ici : Sequencing Office 2010 for App-V - Part 1: Considerations