Tous les administrateurs SharePoint 2010 ont déjà testé la sauvegarde « built-in » SharePoint, et ils ont tous pu noter que SharePoint s’appuie également sur requêtes SQL pour sauvegarder ses bases de données.

Un moyen simple et rapide d’accélérer les sauvegardes SharePoint et de gagner du temps et de forcer par défaut les sauvegarde compressées au niveau de l’instance SQL server utilisée par les bases de données SharePoint.


Une question légitime serait : « combien gagne-t-on ? »

La requête SQL suivante vous livrera la réponse :

Sans compression, le résultat suivant est bien entendu le suivant .


 

 

Avec la compression SQL, le gain est notable.


 

En consultant, le fichier de trace des sauvegardes SharePoint, nous avons effectivement les mêmes
requêtes qui sont exécutées.


 

Le point important qu'il faut garder à l’esprit est que la compression SQL risque de faire augmenter les ressources CPU sur le serveur SQL de manière significative.