Publié par Fernando de Sousa
Directeur général, Africa Initiatives chez Microsoft

Ce week-end, le Cap accueille le Forum Économique Mondial (FEM) sur l’Afrique auquel j’ai la chance de participer. Le FEM aborde près de 30 sujets différents qui, ensemble, sont la clé de l’expansion et du développement économique durables et croissants de l’Afrique. Les possibilités d’un changement positif sont immenses, et c’est pourquoi je suis ravi d’être là pour  rencontrer des personnes ayant des vues similaires et qui ont les idées et l’énergie nécessaires pour aider l’Afrique à prospérer dans l’âge du numérique.

L’Initiative 4Afrika de Microsoft, quant à elle, essaye de faire davantage pour l’Afrique (d’où son nom!). 4Afrika a été lancée en février dans le but d’améliorer la compétitivité mondiale de l’Afrique à travers la technologie. Deux de nos objectifs consistent à rendre les appareils intelligents plus abordables pour les jeunes Africains et à tester les fréquences radios de télédiffusion non utilisées (aussi appelées ‘Espaces vides’) dans le but d’augmenter l’accès à Internet dans les zones mal desservies. En février, nous avons lancé le Projet Mawingu au Kenya qui est notre premier projet d’espaces vides en Afrique.

Aujourd’hui, je suis heureux d’annoncer une autre collaboration dans le domaine des espaces vides qui vise à connecter les étudiants et enseignants africains et à leur donner la possibilité de prendre part au dialogue numérique mondial et sans frontière. À Dar es Salaam, en Tanzanie, nous travaillons en collaboration avec la Tanzania Commission for Science and Technology (COSTECH) et le prestataire de service Internet local UhuruOne pour proposer à des dizaine de milliers d’étudiants et de membres du corps enseignant une meilleure connexion en installant, entre autres choses, un accès à large bande sans fil à bas coût à l’Université de Dar es Salaam, et pour fournir des appareils et services connexes Windows abordables.  [Voir communiqué de presse pour de plus amples renseignements].

Ces types de projets font partie de notre stratégie globale 4Afrika dont le but est de participer au développement de l’Afrique, de remédier au chômage des jeunes, d’aider les jeunes diplômés à développer des compétences pour l’employabilité, et de soutenir le perfectionnement des jeunes développeurs de logiciels et entrepreneurs. 

Cette année, les trois principaux thèmes du FEM sur l’Afrique sont « Accélérer la diversification économique », « Améliorer l’infrastructure stratégique » et « Débloquer le talent de l’Afrique ». Nous pensons que l’initiative 4Afrika répond à ces trois objectifs. L’hyperconnectivité est  vitale pour le développement économique et social du continent, et l’amélioration de l’accès à travers des initiatives telles que 4Afrika permettra d’attendre ces objectifs essentiels.

Nous sommes fiers d’annoncer que l’initiative Microsoft 4Afrika gagne du terrain. Depuis son lancement, près de 400 applications ont été créées par nos stagiaires de l’AppFactory, et nous avons pu aidé plus de 1100 développeurs à travers les DevCamps au Kenya, au Ghana, au Rwanda et en Tunisie. Nous avons également formé environ 1100 partenaires et leaders de gouvernements dans 14 pays à travers notre Académie Afrika.  Ceci n’est que le début, et nous avons hâte de participer cette semaine au FEM sur l’Afrique pour faire en sorte de travailler ensemble, comme une seule et même communauté, à la poursuite de buts communs et d’accélérer la compétitivité et l’innovation de l’Afrique.