Publié par Robert Kayihura

Directeur des affaires juridiques et générales, Microsoft

clip_image002
Microsoft reconnaît l’importance des petites et moyennes entreprises (PME) dans l’économie africaine, et c’est pour cela que nous avons lancé en novembre dernier le programme Keep Your Business Moving (Faites avancer votre entreprise). Ce programme en ligne met des conseils à disposition des chefs de PME et des jeunes entrepreneurs, qui jouent un rôle clé dans le futur de l’économie africaine ; et en ce début de 2013, ce futur s’avère prometteur.

Avec une augmentation de son PIB de 5,3% prévue en 2013, l’économie de l’Afrique subsaharienne est en hausse. Elle a été largement épargnée par les nombreux facteurs économiques qui ont affecté la plupart des pays occidentaux, et elle attire ainsi de plus en plus l’attention des investisseurs étrangers. Il est toutefois important de noter que l’économie africaine repose surtout sur les PME, qui représentent 50% de l’emploi en Afrique et contribuent à 20% du PIB du continent.

Diriger une PME est difficile dans tous les pays du monde, mais l’Afrique a ses défis bien particuliers. Au niveau informatique, les trois obstacles majeurs sont le coût élevé des matériels informatiques et l’inaccessibilité des logiciels, mais surtout des infrastructures informatiques et haut débit inexistantes ou encore naissantes. Cependant, Microsoft s’est engagé à procurer des solutions et des programmes innovants comme BizSpark et DreamSpark, qui fournissent un accès gratuit aux outils de développeur et aux licences de plate-forme pour les jeunes entreprises, les étudiants et les institutions universitaires.

Dans le but de lutter contre le problème du coût des matériels informatiques, par exemple, les PME peuvent utiliser le serveur Windows Multipoint 2011 pour transformer de manière virtuelle un ordinateur en 10 postes de travail, voire plus. Cela réduit non seulement les coûts en termes de matériel informatique et de logiciels, mais cela peut aussi faire chuter de 80% les frais de consommation d’énergie et d’entretien. Combiné à une connexion internet 3G mobile, cela permet aux PME africaines de faire des affaires avec le reste du monde, même si les infrastructures des réseaux filaires sont fragiles.

De plus, Microsoft BizSpark est un programme mondial qui aide les start-ups travaillant dans la conception de logiciels, en donnant aux PME un accès gratuit à des outils de développement. À nouveau, cela met à disposition des PME et des entrepreneurs africains les outils dont ils ont besoin pour développer leur commerce.

Le développement informatique de l’Afrique est confronté à un autre défi : le problème des compétences, non pas au niveau des bonnes idées de création d’entreprise, mais dans la façon de développer ces idées à l’aide d’outils numériques modernes. La solution se trouve dans la formation des personnes, en particulier les jeunes, pour leur enseigner à se servir des technologies, ce que la plupart d’entre eux n’ont jamais pu faire auparavant.

S’agissant de formations et d’accès aux outils et aux informations, un petit pas peu rapidement devenir un pas de géant, en particulier auprès des jeunes. Lors d’un voyage au Malawi l’année dernière, par exemple, mes collègues ont pu constater la rapidité des jeunes cerveaux à absorber les outils informatiques, lorsqu’un groupe de jeunes filles de la zone rurale de Chikwawa, qui n’avaient jamais vu d’ordinateur auparavant, a appris à s’en servir et à taper leur propre CV... en une journée.

Donc bien qu’il y ait encore beaucoup à faire avant que l’Afrique ne réalise son plein potentiel numérique, les initiatives comme Keep Your Business Moving et BizSpark font déjà la différence. Nous sommes heureux de pouvoir inspirer les futures générations de PME et d’entrepreneurs africains en leur démontrant le pouvoir des ordinateurs et en rendant le matériel informatique et les logiciels plus accessibles.