December, 2012

  • L’accès au numérique dans les pays en développement, une réalité grâce aux partenariats

    Publié par Anthony Salcito
    Vice Président de Worldwide Education (Éducation dans le Monde), Microsoft.

    Article original sur Microsoft on the Issues
    clip_image002
    Tous les ans à cette période, nous tenons le Forum mondial des partenaires de l’apprentissage, jeux Olympiques de l’éducation innovante ; c’est l’un des plus grands privilèges de mon travail. Les participants (presque 500 enseignants de plus de 80 pays) sont tous remarquables, mais j’ai eu la chair de poule samedi soir en voyant l’enseignante pakistanaise, Munazza Riaz, monter sur scène pour recevoir l’équivalent d’une médaille d’or pour l’éducation. Elle rayonnait en portant le drapeau de sa nation.

    Imaginez les défis et les obstacles énormes que Munazza a dû surmonter pour parvenir à ce moment. Et encore, c’est n’est qu’une seule enseignante, une goutte d’excellence dans un océan d’écoles qui n’ont pas toutes ces opportunités, en raison d’un manque de formation et d’accès au numérique.

    De nos jours, on parle beaucoup du Cloud. Il est très prometteur, mais en réalité, sans accès au numérique, ces promesses sont creuses. Dans des endroits comme Haïti et la plupart des pays d’Afrique subsaharienne, 90 pour cent des écoles rurales n’ont pas d’électricité. Hors sans elle, il ne peut y avoir d’accès au numérique, et le fossé des opportunités se creuse de jour en jour entre les jeunes.

    Près d’un milliard de jeunes gens sont aujourd’hui confrontés à ce fossé entre ceux qui ont l’accès, les compétences et les opportunités pour réussir et ceux qui n’en ont pas. Récemment, Steve Ballmer a créé YouthSpark, une initiative mise en place au sein de notre entreprise afin de créer des opportunités pour 300 millions de jeunes du monde entier, qui aide à transformer l’éducation et à étendre l’inclusion numérique pour donner aux jeunes le pouvoir de changer leur monde.