Publié par Dele Akinsade
Développeur évangéliste de plate-forme, Afrique de l’Ouest, de l’Est, et Centrale.

J’ai du mal à croire que l’Imagine Cup 2012 soit déjà passée, après des mois d’impatience et d’enthousiasme. Ce fut un plaisir d'avoir l'occasion de faire partie de l’aventure et de collaborer avec les équipes africaines talentueuses qui sont parvenues en finale à Sydney.

clip_image001

L’équipe Gravity du Nigéria lors de la finale de l’Imagine Cup Worldwide à Sydney.

Je tiens à féliciter les gagnants de l'Imagine Cup de cette année, en particulier le grand gagnant, l’équipe QuadSquad d'Ukraine, qui a mis au point une innovation étonnante : des gants qui traduisent la langue des signes en langage parlé. Bravo aux équipes égyptienne et algérienne qui ont remporté des prix dans le Défi IT, le défi Windows Phone et le défi Windows Azure, ainsi que les équipes africaines de la Côte d'Ivoire, du Nigéria, du Sénégal et de l'Afrique du Sud qui ont participé.

Une mention spéciale doit être faite pour l'équipe Cipher256 de l'Ouganda, qui a atteint le Top 20, malgré le fait qu'ils n'aient pas pu être physiquement présents à Sydney et qu'ils aient dû présenter leur projet, une solution mobile de diagnostic prénatal abordable, aux juges via Live Meeting.

Chaque année, durant les mois qui précèdent l'Imagine Cup, je suis fier de voir la qualité des projets élaborés par des étudiants de toute l'Afrique, et je suis rempli d'espoir et d'impatience à la perspective de leur participation à la compétition.

clip_image002

L’équipe Sen Section du Sénégal lors de la finale de l’Imagine Cup Worldwide à Sydney.

Mais ce qui m’enthousiasme le plus est ce qui arrive après la fin de la compétition, lorsque l’effervescence retombe et que chacun retourne à sa routine quotidienne.

J'ai récemment pris des nouvelles de quelques-uns des finalistes de la finale mondiale de l'année dernière, et j'ai été enchanté d'entendre leurs bonnes nouvelles. L'équipe Nerds du Nigéria, par exemple, a déjà démarré sa propre entreprise et travaille sur une nouvelle application Web qui permet aux enseignants de créer et de personnaliser des leçons pour leurs élèves en utilisant des outils multimédias de haute qualité. Plusieurs membres d’autres équipes finalistes de l'année dernière travaillent sur leurs propres start-up, tandis que d'autres poursuivent leurs études avec la confiance de savoir ce dont ils sont déjà capables.

C’est la vraie valeur de l’Imagine Cup : l’expérience unique qu’elle offre, les occasions de créer un réseau de connaissances et la confiance qu’elle donne aux participants.

clip_image003

L’équipe E-Soft de Côte d’Ivoire lors de la finale de l’Imagine Cup Worldwide à Sydney.

Je veux encourager les équipes finalistes de cette année à ne pas voir cela comme la fin, mais comme le début d'un parcours. Il est temps pour vous de vraiment briller, de poursuivre vos rêves, et d'utiliser ce que vous avez appris pour façonner l'avenir de l'Afrique.

Et enfin, je veux appeler les étudiants africains à commencer à réfléchir à de nouvelles façons d'utiliser la technologie pour aider à résoudre les problèmes de l'Afrique. Vous pouvez nous rejoindre l'année prochaine à Saint-Pétersbourg, en Russie, pour la finale de l'Imagine Cup 2013 !

Pour avoir des nouvelles de l’Imagine Cup de l’année prochaine depuis l’Afrique, suivez-nous sur Facebook et Twitter.