Site d'information sur Windows Server 2008 et Windows Vista

Longhorn était le nom de code de Windows Server 2008 et de Windows Vista Pour les informations sur Windows Server 2008 R2 et Windows 7 c'est ici : http://blogs.technet.com/windows7 Tous les blogs Technet francophones pour les administra

Virtualiser ses machines physiques avec Hyper-V

Virtualiser ses machines physiques avec Hyper-V

  • Comments 1
  • Likes

Ma présentation lors des MS Days est disponible

et quelques détails...
 
 
La virtualisation des serveurs

Pour la plupart des administrateurs informatiques, la virtualisation évoque l'exécution de plusieurs systèmes d'exploitation sur un seul ordinateur physique. Cela correspond à la virtualisation des matériels et, bien qu'il existe d'autres types de virtualisation importants, la virtualisation des matériels est indiscutablement la plus visible aujourd'hui.

Matériel non virtualisé
Dans un environnement informatique classique, chaque serveur physique exécute un seul système d'exploitation qui est étroitement lié à ce matériel.

Matériel virtualisé
La virtualisation des matériels brise la forte dépendance
entre le matériel et le système d'exploitation, permettant d'exécuter
plusieurs systèmes d'exploitation sur le même matériel. Cela
accélère nettement le déploiement, le redéploiement, et l'administration
de chaque système d'exploitation tout en rentabilisant le matériel.

Le concept au cœur de la virtualisation des serveurs est simple : utiliser un logiciel pour créer un système virtuel qui émule un ordinateur physique. Cela crée un environnement de système d'exploitation séparé qui est logiquement isolé du serveur hôte. En fournissant plusieurs systèmes virtuels à la fois, une entreprise peut exécuter plusieurs systèmes d'exploitation en même temps sur un seul ordinateur physique.

Au lieu de payer pour plusieurs serveurs matériels sous-exploités, chacun dédié à une charge spécifique, la virtualisation des serveurs permet de consolider ces charges sur un nombre réduit de systèmes utilisés au maximum. Ces ordinateurs nécessitent donc moins de personnel pour être administrés, moins d'espace pour les héberger, et moins de kilowatts pour les faire fonctionner, ce qui entraîne des économies.

La virtualisation des serveurs simplifie également la restauration des systèmes en échec. Les systèmes virtuels sont stockés comme des fichiers. Ainsi, pour restaurer un système en échec, il suffit de copier son fichier sur un autre ordinateur. Les systèmes virtuels peuvent avoir des configurations matérielles différentes de celles du système physique qui les héberge. Ainsi, cette approche permet également de restaurer un système en échec sur un ordinateur disponible quel qu'il soit. Nul besoin d'utiliser un système doté des mêmes caractéristiques physiques.

 
Your comment has been posted.   Close
Thank you, your comment requires moderation so it may take a while to appear.   Close
Leave a Comment