Technologie - L'éditeur veut gommer l'image de complexité qui colle à la prochaine version de son système d'exploitation. Windows Vista est censé s'adapter aux différentes configurations de PC, et faciliter la tâche aux administrateurs en allégeant l'installation.

Microsoft a multiplié les promesses concernant son prochain système d'exploitation Windows Vista, connu jusqu'à présent sous le nom de code Longhorn : plus de sécurité, plus d'internet, une interface graphique 3D, une refonte complète du système de fichier, etc. Une série d'annonces qui a donné, au fil du temps, une image de complexité au projet.

«Il faut démystifier le monstre qu'est devenu Longhorn», nous confiait récemment, Bernard Ourghanlian, directeur technique et sécurité chez Microsoft France, lors d'une présentation du futur OS. Pour les équipes du numéro un mondial du logiciel, l'objectif est désormais de gommer l'image "usine à gaz" du prochain Windows.

Rompre avec l'image de complexité

 Dans cette optique, Microsoft a assuré que son système ne nécessitera pas un PC surpuissant; une configuration dotée d'un minimum de 512 Mo de mémoire vive et un «processeur récent» seront suffisants. Toutefois, comme à l'accoutumée, mieux vaudra compter large pour disposer d'un réel confort.

L'interface graphique de l'OS, Avalon, pourra quant à elle être adaptée en fonction de la configuration afin d'économiser des ressources, affirme l'éditeur. Elle possède trois modes: le premier, "Aero Glass" (environnement visuel 3D, fenêtres translucides), s'adresse aux PC haut de gamme. Le second est un mode intermédiaire baptisé "Aero" pour les PC milieu de gamme (pas de 3D). Le troisième, "Classic" (rendu similaire à Windows 2000), est destiné aux machines les moins puissantes.

Durant sa présentation, Microsoft a également assuré que le système démarrerait plus vite. «Il faudra 2 à 3 seconde pour qu'un système en veille se réactive, soit deux fois moins que Windows XP», a indiqué Bernard Ourghanlian.

Un déploiement en entreprise censé être plus rapide

Pour les administrateurs, Windows Vista est également censé être moins lourd à installer que les versions précédentes. Pour cela, Microsoft fournit de nouveaux outils de création d'images de l'OS: il s'agit des copies utilisées par un administrateur pour installer le système sur chaque poste. Il sera désormais possible de stocker plusieurs profils types d'utilisateurs dans une même image de Windows Vista, indique l'éditeur.

Une seule image pourra donc être utilisée pour un maximum d'installations. «Nous souhaitons qu'en entreprise, l'installation du nouveau Windows sur un poste ne prenne pas plus d'une heure, contre jusqu'à 7 heures aujourd'hui», précise le directeur technique. Microsoft promet également une plus grande modularité du système, avec la possibilité d'installer les seuls composants réellement nécessaires, selon des profils d'usages.

Une fonction, largement mise en avant par Microsoft, sera pourtant absente dans Windows Vista: le nouveau système de fichiers WinFS. L'éditeur a décidé que son OS n'intégrera pas cet outil censé faciliter la recherche d'informations sur le disque dur. Mais plutôt que d'alléger le système, il s'agit davantage de respecter le calendrier de lancement.

L'échéance est proche. Le 3 août prochain, la première version bêta destinée aux développeurs et professionnels sera publiée. À la rentrée, elle sera suivie par une version test pour le grand public. Le mouture définitive est quant à elle programmée pour le second semestre 2006.

lire l'article : http://www.zdnet.fr/actualites/informatique/0,39040745,39246894,00.htm