Le cloud privé s’appuie sur une infrastructure informatique physique, appelée Datacenter Dynamique, qui permet de définir plusieurs niveaux de services et de les présenter aux bénéficiaires, sans qu’ils aient la connaissance des ressources sous-jacentes de réseau, stockage et serveurs.

Ce Datacenter Dynamique permet de créer des conteneurs logiques, qui vont être chargés au fur et à mesure des besoins par des ordinateurs virtuels, serveurs, postes de travail ou appliances, issus de modèles définis au préalable par l’administrateur en fonction des exigences clients, ou achetés sur étagère pour des besoins spécialisés.

Deux modèles de clouds privés se dégagent:

- le cloud privé interne: l’environnement est déployé dans le centre de données de l'entreprise, pour son usage interne exclusivement.

- le cloud privé externe: connecté à l'entreprise via un réseau sécurisé, l’environnement est déployé à l’extérieur de l’entreprise, dans le centre de données du prestataire de service, ou hébergeur; l’hébergeur peut dédier des ressources informatiques et humaines à cette entreprise exclusivement, ou mutualiser ces ressources pour plusieurs entreprises, avec un niveau d’isolation suffisant aux yeux de chacune d’entre elles.

Figure 02         Figure 03

Le cloud privé comme nouveau modèle de relation client/fournisseur, à l’échelle du service IT de l’entreprise.