Blog BI & EPM

Blog en français traitant des sujets fonctionnels et techniques autour des solution BI & EPM

SQL Server 2014 : AlwaysON Availability Group dans Azure (Partie 2)

SQL Server 2014 : AlwaysON Availability Group dans Azure (Partie 2)

  • Comments 6
  • Likes

Voici le deuxième article consacré à la mise en place d’une solution SQL Server 2014 AlwayON Availability Group dans Azure. Les articles sont découpés selon le plan suivant :

Ce billet va traiter de la deuxième partie, “Création de l’infrastructure virtuelle”. Pour rappel, à la fin de cette première série d’articles, nous aurons l’architecture suivante :

image 

 

 

Création de l’infrastructure virtuelle

Création du DC

Depuis votre portail Azure, connectez-vous à la machine virtuelle du domaine contrôleur via le bureau à distance.

Sur le bandeau de gauche, cliquez sur « Machines virtuelles ».

Sélectionnez la machine virtuelle qui porte votre domaine contôleur.

En bas de la fenêtre, cliquez sur « Connecter ».

image

Dans le « pop-up » qui apparaît, cliquez sur le bouton « Open ».

image

Une fois dans la machine virtuelle, allez dans « Server Manager ». En haut à droite, cliquez sur « Manage » puis « Add Roles and Features ».

image

Passez les étapes jusqu’à la rubrique « Server Roles ». Cochez la case « Active Directory Domain Services ».

Cliquez sur « Next » et allez jusqu’à la fin de l’assistant.

image

Une fois l’installation terminée, toujours dans le « Server Manager », en haut à droite, notez-le panneau jaune d’avertissement. Cliquez dessus et cliquez sur « Promote this server to a domain controller ».

image

Dans la fenêtre « Active Directory Domain Services Configuration Wizard », sélectionnez « Add a new forest ». Renseignez le champ « Root domain name ».

Cliquez sur « Next ».

clip_image010

Définissez le mot de passe pour le mode de restauration.

Cliquez sur « Next ».

clip_image012

Définissez le nom NetBIOS.

Cliquez sur « Next ».

clip_image014

Cliquez sur « Next ».

clip_image016

Cliquez sur « Install ».

clip_image018

Redémarrez la machine virtuelle.

Configuration des comptes utilisateurs

Une fois le domaine contrôleur redémarré, connectez-vous avec le compte de domaine. Dans le « Server Manager », cliquez sur le menu « Tool », puis sur « Active Directory Users and Computers ».

image

Dans la fenêtre « Active Directory Users and Computers », dans la partie gauche, faîtes un clic droit sur le dossier « Users ». Sélectionnez « New » puis « User ».

clip_image020

Définissez un compte pour réaliser les installations. Cliquez sur « Next »

clip_image021

Définissez le mot de passe pour le compte d’installation. Décochez la case « User must change password at next logon » et cochez la case « Password never expires ».

Cliquez sur « Next ».

clip_image022

Créez de la même manière les comptes pour les services SQL (dans mon cas j’ai créé SQL1, SQL2, SQL3 et SQL4).

Cliquez sur « Next ».

clip_image023

Définition des permissions

Donnez les permissions au compte d’installation (Install).

Dans la fenêtre « Active Directory Users and Computers », cliquez sur le menu « View » puis sur « Advanced Features » .

clip_image024

Toujours dans la fenêtre « Active Directory Users and Computers », faîtes un clic droit sur votre domaine (ici : franmer.demo.com) et sélectionnez « Properties ».

clip_image025

Dans la fenêtre « Properties », cliquez sur l’onglet « security » et cliquez sur le bouton « Advanced ».

clip_image026

Dans la fenêtre « Advanced Security Settings for… » , cliquez sur le bouton « Add ».

image

Dans la fenêtre « Permission Entry for… », Cliquez sur « Select Principal ».

image

Définissez votre compte d’installation. Dans mon cas c’est le compte « Franmer\Install ».

clip_image029

Une fois de retour dans la fenêtre « Permission Entry for… », cochez les cases « Allow for Read all properties » et « Create Computer objects ».

clip_image030

Cliquez sur « Ok » plusieurs fois pour fermer toutes les fenêtres.

Joindre les serveurs au domaine

Modification du réseau virtuel : Ajout du DNS

Depuis le portail Azure, dans le bandeau de gauche, cliquez sur « Réseau », puis sélectionnez votre réseau virtuel.

image

Après vois sélectionné votre réseau virtuel, cliquez sur l’onglet « Configurer ».

clip_image032

Entrez un nom pour votre DNS et renseignez l’adresse IP de votre DNS. Dans mon cas c’est l’adresse 10.0.1.4.

clip_image033

En bas de l’écran cliquez sur le bouton « Enregistrer ».

image

Après avoir cliqué sur « Enregistrer » un message d’information doit vous avertir d’une opération en cours.

image

Redémarrez vos machines, excepté le domaine contrôleur.

Joindre les machines virtuelles dans le domaine

Connectez-vous sur une machine virtuelle, que vous souhaitez joindre au domaine, via le bureau à distance. En bas de l’écran cliquez sur le bouton « Connecter ».

image

Une fois connecté, dans la console de management du server, dans la partie gauche, cliquez sur « Local Server ».

clip_image037

Dans la partie centrale, cliquez sur le lien « Workgroup ».

image

Dans la fenêtre « System Properties », cliquez sur le bouton « Change ».

image

Dans la partie « Member of », sélectionnez « Domain » puis renseigner le nom FQDN de votre domaine.

Cliquez sur le bouton « Ok ».

clip_image040

Vous devez normalement avoir un message de bienvenue dans votre domaine.

clip_image041

Une autre fenêtre vous demande de redémarrer. Cliquez sur « Restart Later ».

image

La console de management de votre serveur a dû normalement se mettre à jour.

image

Création d’un groupe de sécurité SQL Server

Maintenant que vos serveurs SQL ont rejoints le domaine, nous allons créer un groupe de sécurité. Ce groupe nous permettra par la suite d’appliquer sur l’ensemble des membres de ce groupe des « policies » telles que des règles de firewall.

A partir du domaine contrôleur, depuis le « Server Manager », cliquez sur « Tools », « Active Directory Users and Computers ».

clip_image044

Déroulez le dossier de votre domaine et faîtes un clic droit sur le dossier « Users », et cliquez sur « New » puis sur « Group »

clip_image045

Dans la fenêtre « New Object – Group », donnez un nom à votre groupe et sélectionnez « Universal » dans le « Group scope ». Laissez le « Group Type » sur « Security ».

Cliquez sur « Ok ».

clip_image046

Votre groupe de sécurité est créé.

clip_image047

Faîtes un double clic sur votre groupe de sécurité.

Cliquez sur l’onglet « Members ».

Rajoutez vos serveurs SQL en utilisant le bouton « Add ».

Entrez le nom de vos machines et cliquez sur le bouton « Check Names ».

clip_image048

Il se peut que vos serveurs ne soient pas trouvés du premier coup.

Dans la fenêtre « Name Not Found », Cliquez sur le bouton « Object Types ».

clip_image049

Et cochez la case « Computeurs ».

Cliquez sur « Ok ».

image

Une fois tous vos serveurs rajoutés, cliquez sur « Ok ».

clip_image051

Ajout des règles de Firewall dans une GPO

Toujours sur le domaine contrôleur, depuis le « Server Manager ». Cliquez sur « Tools » puis sur « Group Policy Management ».

image

Une fois dans la console « Group Policy Management », dans la partie gauche, faîtes un clic droit sur votre nom de domaine.

Dans le menu contextuel, cliquez sur « Create a GPO in this domaine, and Link it here… ».

image

Dans la fenêtre « New GPO », donnez un nom à votre GPO.

Cliquez sur « Ok ».

clip_image054

Votre règle apparaît dans la partie gauche de la console. Faîtes un clic droit dessus et sélectionnez « Edit… ».

clip_image055

La fenêtre « Group Policy Management Editor » s’ouvre.

Déroulez les dossiers jusqu’à arriver au niveau « Indound Rules ».

Faîtes un clic droit sur « Indound Rules », puis sélectionnez « New Rule… »

clip_image056

Dans la fenêtre « New Inboud Rule Wizard », laissez le bouton radio sur « Program ».

Cliquez sur « Next ».

image

Dans le champ « This program path », entrez le chemin vers le fichier exécutable de SQL Server. Par défaut il se trouve :

%ProgramFiles%\Microsoft SQL Server\MSSQL12.MSSQLSERVER\MSSQL\Binn\sqlservr.exe.

Cliquez sur « Next ».

clip_image058

Laissez sur « Allow the connection ».

Cliquez sur « Next ».

image

Cliquez sur « Next ».

clip_image060

Donnez un nom à votre règle. Cliquez sur « Finish ».

clip_image061

Répétez l’opération pour créer 2 nouvelles règles :

  • Une pour rajouter le port du « listener ».
  • Une pour le port de la sonde du « Load Balancer ».

Dans mon exemple, ça sera respectivement les ports 55569 et 59999.

Dans la fenêtre « New Inbound Rule Wizard », sélectionnez « Port ».

Cliquez sur « Next ».

image

Dans la partie « Protocol and Ports », laissez « TCP » puis dans le champ « Specific local ports », entrez le « futur » port de votre listener.

Dans mon exemple, ça sera le port 55569. Cliquez sur « Next ».

clip_image063

Laissez sur  « Allow the connection » et cliquez sur « Next ».

clip_image064

Laissez les 3 cases cochées et cliquez sur « Next ».

clip_image065

Donnez un nom à votre règle. Cliquez sur « Finish ».

clip_image066

Recommencez l’opération pour rajouter le port de la sonde du « Load balancer » (59999 dans mon exemple). Ensuite vous pourrez rajouter d’autres règles ici pour les propager sur vos serveurs SQL.

Une fois toutes les règles de Firewall rajoutées, fermez la fenêtre du « Group Policy Management Editor ».

Nous allons maintenant rajouter notre groupe de serveurs SQL à la « policy ».

Dans la fenêtre « Group Policy Management », dans la partie Centrale, en bas, cliquez sur le bouton « Add ».

image

Dans la fenêtre « Select User, Computer or Group », entrez le nom de votre group de sécurité et cliquez sur « Check Names ».

Cliquez sur « OK ».

clip_image068

Vous devez donc vous retrouvez avec 2 groupes de sécurités. Cliquez sur le groupe « Authenticated Users ». Cliquez ensuite sur le bouton « Remove ».

image

Cliquez « Ok » lors de l’avertissement :

clip_image070

Voilà ! Notre Groupe de « policy » est terminée.

Redémarrez vos serveur SQL afin qu’ils héritent des modifications que l’on vient de faire.

Après redémarrage, le Firewall de chacune des machines SQL a été mis à jour :

clip_image071

Gestion des droits d’un compte d’installation

Sur les machines SQL Server, donner les droits pour le compte « Install ». Pour ce faire, depuis l’interface Modern UI, commencez à taper « Give administrative… ». Dans les suggestions, apparaît « Give administrative rights to a domain user ». Cliquez dessus.

image

Dans la fenêtre « User Accounts », cliquez sur le bouton « Add… ».

clip_image073

Rajoutez le compte d’installation. Ci-dessous une copie d’écran de mon installation :

clip_image074

Donnez le droit « Administrator » à ce compte. Cliquez sur « Next ».

image

Dans la dernière fenêtre, cliquez sur « Finish ».

clip_image076

Vous devez voir apparaître le nouveau compte dans la partie « Users for this computer ».

clip_image077

Répétez l’opération sur toutes les machines SQL.

Dans le prochain article, nous aborderons la création du Failover Cluster.

Franck Mercier

Pour tester Windows Server 2012 R2, Windows 8, SQL Server 2014 et Power BI, vous pouvez télécharger gratuitement une version d’évaluation :

Windows Server 2012 R2:

SQL Server 2014 :

Power BI :

Testez Azure gratuitement pendant un mois :

Comments
Your comment has been posted.   Close
Thank you, your comment requires moderation so it may take a while to appear.   Close
Leave a Comment