Article d’origine publié le mercredi 24 octobre 2012

Comme nous exécutons ici chez Microsoft l’un des plus grands déploiements Exchange au monde, nous avons la chance de faire quotidiennement face aux mêmes situations que nos clients. Avec la récente publication d’iOS6, nous avons observé une nette augmentation des appels au support technique suite à un changement de propriétaire de réunion (action parfois appelée « piratage de réunion »). La plupart des cas qui nous ont été signalés jusqu’à présent concernent des utilisateurs qui ouvrent d’abord une demande de réunion dans Outlook, puis effectuent une action sur cette même réunion dans iOS.

Les problèmes liés aux réunions font partie des principaux défis auxquels font face certaines organisations utilisant des périphériques tiers (ici dans notre liste). Malheureusement, la récente mise à jour d’iOS a accentué l’ampleur de l’un de ces problèmes. Nous souhaitions vous signaler que nous étions conscients de ce problème et que nous en avions discuté avec Apple. Nous nous efforçons également à continuer de renforcer l’infrastructure Exchange afin de protéger nos serveurs et nos services contre tout client aux médiocres performances.

Pour l’heure, nous souhaitions vous offrir quelques options de migration :

  • Demander aux utilisateurs de ne pas effectuer d’action sur des calendriers dans iOS Nous n’avons pas observé ce problème spécifique si les utilisateurs n’exécutent aucune action sur leurs éléments de calendrier (par exemple accepter, supprimer ou modifier des réunions).

  • Faire basculer les utilisateurs d’iOS vers POP3/IMAP4 Une autre option consiste à faire basculer les utilisateurs vers des connexions POP/IMAP, ce qui supprimera la fonctionnalité de contacts et de calendrier tout en permettant aux utilisateurs d’utiliser la messagerie électronique (bien que le courrier puisse basculer du type « pull » au type « push » durant l’utilisation de ces protocoles).

  • Clients tiers/OWA Le déplacement des utilisateurs concernés vers un autre client de messagerie qui ne provoque pas ce problème pour votre organisation peut constituer une solution. Plusieurs options sont disponibles, parmi lesquelles OWA bien entendu. De nombreux clients sont disponibles dans les boutiques d’applications mobiles. Nous ne recommandons aucun client en particulier.

  • Bloquer les délégués Une grande partie des problèmes que nous avons pu observer impliquent des délégués. Un administrateur peut prendre une mesure moins drastique consistant à utiliser la liste Autoriser/Bloquer/Quarantaine pour bloquer uniquement les utilisateurs qui sont des délégués (ou qui ont des délégués), afin de minimiser l’impact de ce problème.

  • Bloquer les périphériques iOS 6 Le serveur Exchange offre la fonctionnalité Autoriser/Bloquer/Quarantaine qui permet aux administrateurs de bloquer tout périphérique ou utilisateur.

  • Demander aux utilisateurs de ne pas effectuer la mise à niveau vers iOS 6 ou de restaurer une version antérieure sur leur périphériqueCette solution peut résoudre temporairement le problème, jusqu’à ce qu’Apple fournisse un correctif, mais il se peut que de nombreux utilisateurs aient déjà décidé de procéder à la mise à jour.

  • Patienter Nous ne disposons d’aucune information concernant la publication d’un correctif par Apple, mais si cette publication ne tarde pas, il pourrait s’agir de l’approche la plus simple. Pour plus d’informations sur la date de publication d’un éventuel correctif, veuillez contacter Apple.

  • Notre équipe de support technique a également publié un article de Base de connaissances relatif à ce problème, accessible ici. Et nous mettrons à jour ce billet de blog quand un correctif sera disponible ou quand nous disposerons d’informations supplémentaires.

    Adam Glick
    Responsable de produit technique en chef

    Ce billet de blog a été traduit de l’anglais. L’article d’origine est disponible ici : iOS6 devices erroneously take ownership of meetings