Article d’origine publié le jeudi 17 mai 2012

Récemment, les utilisateurs d’Outlook Web App (OWA) ont élevé au rang de priorité n° 1 l’accessibilité des applications web. L’une des raisons de cet engouement pour l’accessibilité des applications web est le résultat de la production d’une norme par le W3C, appelée ARIA (Applications Internet riches accessibles). Bien que cette norme existe depuis un bon bout de temps, la prise en charge d’ARIA dans les navigateurs web les plus utilisés s'est récemment améliorée. Nous voulions partager nos impressions sur ce sujet et vous annoncer que la prise en charge d’ARIA sera incluse dans les prochaines versions d’OWA !

L'accessibilité fait référence ici à la façon dont les utilisateurs malvoyants, malentendants, à mobilité réduite, etc., peuvent avoir accès à toutes les fonctionnalités d’une application grâce à une interface utilisateur (IU) optimisée pour répondre à ces conditions. Par exemple, de nombreux utilisateurs malvoyants interagissent avec leur ordinateur grâce à des lecteurs d’écran qui lisent le texte de l’IU à haute voix. De même, les utilisateurs à mobilité réduite qui ne peuvent pas manipuler une souris, utilisent la reconnaissance vocale pour la dictée et un modèle de clavier qui permet de naviguer dans l’interface utilisateur exclusivement via le clavier.

Microsoft Office, notamment Microsoft Outlook, le compagnon d’OWA, a développé une solide prise en charge de l’accessibilité depuis de nombreuses années à travers la technologie Microsoft Active Accessibility (MSAA) et plus récemment les infrastructures User Interface Automation (UIA) de la plateforme Windows. Mais l’accessibilité s’est avérée plus compliquée à mettre en place dans le cadre de la messagerie web en raison de l’incompatibilité entre bon nombre de technologies d’accessibilité et les nouveaux comportements dynamiques/complexes des applications web. Nous avons dû faire un choix difficile entre a) oublier les comportements les plus dynamiques et complexes des applications web et garantir une bonne accessibilité, ou b) créer des applications Web 2.0 modernes mais avec une prise en charge médiocre de l’accessibilité. Pour OWA 2007 et 2010, nous n’avons pas pu trancher, donc notre solution est un mélange des deux. Nous avons créé OWA Premium qui met à profit tout ce que Web 2.0 peut offrir de mieux et OWA Light avec une IU très accessible, créée presque exclusivement en HTML 4.0. Quand vous accédez à vos boîtes aux lettres Exchange pour la première fois via OWA, vous pouvez choisir d’utiliser la version OWA optimisée pour l’accessibilité.

Au fil des années, l’interopérabilité du lecteur d’écran et les capacités de navigation au clavier d’OWA Light ont proposé une solution d’accessibilité que peu d’applications web modernes ont pu proposer et qui est grandement appréciée par les utilisateurs. Mais les normes web évoluent. Il faut se demander si la norme ARIA est suffisamment mature pour envisager une solution à double IU et améliorer l’accessibilité d’OWA. Après avoir suivi l’évolution d’ARIA et l’avoir expérimentée dans les versions les plus récentes des navigateurs web que nous assistons, la réponse est claire : nous sommes impatients d’implémenter ARIA dans les prochaines versions d’Outlook Web App.

Kristian Andaker
Directeur de programme du groupe Microsoft
pour l’équipe OWA

Ce billet de blog a été traduit de l’anglais. L’article d’origine se trouve à la page Is ARIA ready to make Web 2.0 accessible? The OWA team says "YES!"