Exchange Server 2010 SP2 et prise en charge de l'hébergement d'Exchange

Exchange Server 2010 SP2 et prise en charge de l'hébergement d'Exchange

  • Comments 1
  • Likes

Article d'origine publié le mardi 30 août 2011

Avec la publication d'Exchange Server 2010 SP2 prévue ultérieurement dans l'année, nous allons introduire une nouvelle fonctionnalité appelée stratégies de carnet d'adresses. À la suite de cette introduction, les hébergeurs qui souhaitent déployer la configuration locale standard d'Exchange et utiliser les ABP seront pris en charge.

Comme vous l'avez peut-être lu dans un billet récent sur le blog Exchange Partner Marketing, notre position vis-à-vis de l'utilisation du mode d'hébergement ou de la configuration locale standard pour héberger Exchange est en train de changer en réponse aux commentaires que nous avons reçus de la part d'hébergeurs et de clients. Nous reconnaissons que la configuration du mode d'hébergement d'Exchange que nous avons publiée dans le cadre du SP1 offre une solution partagée au sein d'une architecture mutualisée plus robuste, mais qu'il lui manque certaines des fonctionnalités disponibles dans la configuration locale standard. Nombre de ces fonctionnalités clés sont demandées par les clients, notamment la messagerie unifiée Exchange. Nous souhaitons permettre à nos partenaires d'hébergement de proposer le même ensemble riche de fonctionnalités auquel nos clients locaux sont habitués. Ainsi, avec la publication du SP2 pour Exchange Server 2010, nous avons l'intention d'élargir notre prise en charge afin d'inclure l'hébergement de la configuration locale d'Exchange dans un environnement partagé au sein d'une architecture mutualisée.

Pour être éligibles à la prise en charge, les hébergeurs devront respecter quelques instructions de configuration : une infrastructure que nous publierons conjointement au SP2. Cette infrastructure soulignera les difficultés de la configuration de l'hébergement d'Exchange dans un environnement partagé au sein d'une architecture mutualisée que nous devrons résoudre et fournira des consignes générales pour le développement de solutions de la manière la plus gérable. Examinons quelques exemples :

  • Comme je l'ai mentionné auparavant, la fonctionnalité Stratégie de carnet d'adresses constitue une raison clé pour laquelle nous serons en mesure de prendre en charge les hébergeurs qui utilisent la configuration locale s'ils utilisent le SP2. L'infrastructure spécifiera que la segmentation des annuaires doit être effectuée à l'aide de stratégies de carnet d'adresses, plutôt que d'une série d'entrées de contrôle d'accès Autoriser/Refuser sur les objets listes d'adresses.
  • Pour la mise en service, l'infrastructure spécifiera que la création d'objets (tels qu'une organisation cliente ou une boîte aux lettres) dans Active Directory et Exchange doit utiliser nos outils intégrés standard, des applets de commande PowerShell et des API documentées. Le code ne devra pas être écrit, pour créer des objets, directement dans Active Directory ou Exchange, en contournant ces outils standard.

Les fournisseurs d'automatisation ou les hébergeurs, s'ils le choisissent, pourront créer leurs propres outils d'automatisation à l'aide de cette infrastructure. L'approche la plus simple et la plus rapide pour prendre en charge la plupart des hébergeurs, toutefois, consistera probablement à recourir aux services d'un fournisseur d'automatisation d'hébergement dont la solution respecte les instructions. Afin d'aider les prestataires de services à trouver rapidement le logiciel d'automatisation adéquat, dans le cadre du calendrier du SP2, nous publierons une liste de solutions qui suivent l'infrastructure (et sont donc éligibles à la prise en charge). Ces solutions seront validées par Microsoft de la même manière que nous validons actuellement les solutions d'équilibrage de charge. Je m'empresse d'ajouter que ce processus de certification ne sera pas formel, mais plutôt une garantie pour nos clients que nous avons travaillé avec le fournisseur et sommes satisfaits de sa conformité à l'infrastructure.

Alors, qu'est-ce que cela signifie pour vous aujourd'hui si vous voulez utiliser la configuration locale d'Exchange pour héberger des boîtes aux lettres pour vos clients dans un environnement partagé au sein d'une architecture mutualisée ?

  • Si vous avez besoin d'un déploiement avant le SP2, nous vous recommandons de travailler avec un fournisseur d'automatisation et d'utiliser sa solution. Votre fournisseur choisi sera votre seule source de prise en charge. Espérons que votre fournisseur envisage de mettre à jour sa solution pour le SP2 conformément à l'infrastructure publiée sous peu, auquel cas vous disposerez alors d'un moyen d'être pris en charge par Microsoft une fois que vous aurez mis à niveau votre infrastructure.
  • Si vous envisagez un déploiement après le SP2 et que vous avez l'intention d'utiliser une solution d'automatisation obtenue auprès d'un fournisseur d'automatisation, vous devez vous assurer que votre founisseur choisi travaille avec nous pour valider sa solution et la déployer une fois qu'elle sera prête.
  • Si vous envisagez de créer votre propre solution à l'aide de la configuration locale standard d'Exchange, vous devez envisager d'attendre l'expédition du SP2, puis développer votre solution en suivant l'infrastructure afin de vous garantir le meilleur niveau de prise en charge par Microsoft.

Nous espérons que cette annonce est une bonne nouvelle pour ceux qui hébergent Exchange, puisqu'elle vous fournit davantage de possibilités pour votre déploiement et vous aidera à obtenir une prise en charge lorsque vous en aurez besoin.

Nous sommes impatients de recevoir vos commentaires et comme vous le savez, nous en tenons vraiment compte.

Kevin Allison
Directeur général
Exchange Customer Experience

Ce billet de blog a été traduit de l’anglais. L’article d’origine est disponible à la page Exchange Server 2010 SP2 and Support for Hosting Exchange

Comments
  • Avez-vous une date de sortie de ce SP2 ?