Damien Caro's Blog

Cloud today and tomorrow !

Vendredi 18 juin, MERCI !

Vendredi 18 juin, MERCI !

  • Comments 2
  • Likes

Merci à tous d'être venus si nombreux à notre appel du 18 juin pour la présentation de Communications Server 14 !

Comme la journée a été probablement très dense, je voulais juste revenir sur les éléments importants que nous vous avons montrés :

Client :

  • Un client dont l'interface a été retravaillée pour simplifier les modes communication : "Un seul clic pour communiquer" est notre vision qui soutient l'ergonomie du client.
  • Un client qui intègre le moteur de recherche de l'entreprise en se basant sur les compétences des personnes (information récupérée depuis Sharepoint) ou encore leur photo collectée depuis le "MySite" de chacun.
  • La fusion des réseaux sociaux dans les différents outils de communications : Outlook ou Communicator agrègent ces flux d'information pour les rendre disponibles aux utilisateurs directement dans leur outil de communication.
  • Le client communication est LE client de communication en point à point certes mais aussi en conférence à plusieurs. L'ergonomie de conférence a été retravaillée pour s'approcher des clients de visio-conférence pur tout en conservant la richesse de l'unification des moyens de communication : IM / partage de bureau à l'intérieur de l'entreprise certes avec le client Communicator mais aussi à l'extérieur de l'entreprise avec le client Communicator attendee qui se télécharge gratuitement à la demande et s'exécute dans le contexte utilisateur du poste de travail.

Administrateur:

  • L'administrateur peut dorénavant administrer le système depuis un simple navigateur sans avoir à installer de console. L'interface en Silverlight permet d'avoir une nouvelle expérience d'administration groupée par thème.
  • Pour les opérations répétitives ou nécessitantes des scripts, l'administration de Communications Server 14 repose sur Powershell, language de manipulation d'objets de l'environnement de Communications Server.
  • En terme d'architecture, CS 14 apporte le CAC – Call Admission Control qui permet d'allouer une certaine bande passante sur un tuyau donné pour les sessions voix et les sessions vidéos ainsi que de limiter la bande passante allouée par session. C'est une granularité extrêmement forte qui permet une très grande finesse dans le contrôle de son architecture. Les éléments d'architecture du CAC permettent aussi de procéder à un débordement des appels téléphoniques vers le réseau téléphonique commuté (et même de préciser pour quels utilisateurs ce débordement peut avoir lieu) en cas de saturation du lien principal.
  • L'autre grande nouveauté d'un point de vue architecture, c'est le SBA – Survivable Branch Appliance qui permet de maintenir les services de communication point à point et de téléphonie pour une agence en cas de rupture du lien WAN avec le datacenter ou est hébergé le pool principal.
  • Le dernier point pour l'administrateur, c'est un tableau de bord retravaillé pour mettre en avant les éléments de pilotage de l'infrastructure : taux de réussite des appels ou d'échec avec mise en couleur les indicateurs à surveiller. Les rapports permettent de rentrer encore plus dans le détail des appels et des conférences (débit du réseau, charge CPU du poste, type de micro, etc …) et de repérer ainsi les éléments à l'origine d'une mauvaise qualité de communication et si nécessaire prendre les mesures correctrices nécessaires.

Développeur :

  • Le développeur va (à mon avis) aussi trouver son bonheur dans cette nouvelle édition. Le kit de développement apporté coté client permet de d'utiliser des contrôles WPF ou Silverlight dans ses propres applications. L'utilisation de ces contrôles est complètement supportée par Microsoft. Il est dorénavant très simple d'ajouter des indicateurs de présence dans une page web. Je reviendrais d'ici quelque temps sur la création d'un web chat avec Communications Server 14.
  • Du coté serveur, les contres de workflow ont été améliorés mais la nouveauté réside dans l'abonnement des applications à des évènements comme la disponibilité des utilisateurs pour déclencher des actions ou encore la capacité à faire de l'impersonation d'utilisateurs pour masquer par exemple l'identité d'agents dans le cas d'un support technique.

En résumé des grosses nouveautés pour tout le monde et une mise à disposition sur le marché à l'automne 2010 !

Comments
  • Bonjour Damien,

    pendant la conférence vous n'avez pas vraiment parler des modifications apporter au edge server, faut-il encore autant d'ip public qu'avant pour faire du web conférence et de la fédération. faut-il encore autant de certificat UC qu'avant ?

    merci pour l'info

  • Bonjour,

    nous n'avions pas le temps d'aborder le sujet du edge server dans cette journée déjà relativement dense. Le principe du edge ne change pas fondamentalement par rapport à la version 2007 R2.

    Il est possible d'utiliser une architecture consolidée pour le edge server et dans ce cas une seule ip et un seul certificat sont nécessaire. Dans les cas ou il n'est pas possible d'ouvrir plusieurs ports ou si vous avez besoin de capacité à monter en charge, il faudra plusieurs ip et certificats.

    Cordialement,

    Damien Caro

Your comment has been posted.   Close
Thank you, your comment requires moderation so it may take a while to appear.   Close
Leave a Comment