Ce n'est pas par hasard qu'hier matin, Jeff Raikes, vice président du groupe de développement UCG (Unified Communication Group) à présenté Microsoft Office Communication Server 2007 lors du keynote du salon VoiceCon à Orlando.

En effet, Jeff présenté notre stratégie autour de MOCS 2007 à l'occasion de la disponibilité prochaine d'une version beta publique ! L'arrivée de MOCS 2007 va être une petite révolution en rapprochant deux mondes qu'à priori tout séparent : l'informatique et la téléphonie. Les cycles de vies sont habituellement de 10 ans dans le monde de la téléphonie traditionnelle, 3 à 5 ans dans l'informatique. Les circuits commutés rencontrent des réseaux non prédictibles …

Selon Jeff, en seulement 3 ans, les solutions de téléphonie sur IP couteront la moitié de leur prix actuel alors que la VOIP passera de solution matérielle à des solutions logicielles. La qualité n'est pas au détriment de cette évolution et de la réduction des coûts, en effet, une étude menée par la société Psytechnics spécialisée dans ce domaine indique que la qualité obtenue avec la version beta de Microsoft Office Communication Server est nettement meilleure que celle obtenue avec des produits concurrents.

Afin de vous mettre l'eau à la bouche, voici dans les grandes lignes ce que l'on peut faire avec OCS 2007 :

  • Appel d'un contact directement depuis sa liste de contacts ou depuis les contacts de l'annuaire de l'entreprise.
  • Intégration des informations de présence dans les applications bureautique ou les applications métier. La communication peut alors être établie depuis l'application en question.
  • Possibilité de passer de façon transparente d'une conversation à 2 à une conférence à plusieurs participants, intégrant si besoin voix, donnée et video.
  • Accès mobile à ces fonctionnalités depuis tout point d'accès à internet (hotel, aéroport …) sans compromettre la sécurité de l'entreprise

Chez Microsoft France, nous mettons en place une plate-forme de démonstration et d'ici quelques semaines je vous propose de retrouver en webcast sur le site Technet les premières démonstrations de ce produit.

C'est bluffant ! :)