Je rentre de Seattle où les équipes produit nous ont montré la dernière mouture d'Exchange 2007. Alors que la beta 2 est disponible en téléchargement depuis peu depuis le site www.microsoft.com/exchange une mise à jour de ExBPA appelée "Exchange 2007 Readiness Check" a été publiée ce vendredi.

Il s'agit d'un nouveau type de vérification dont le but est d'identifier dans l'infrastructure existante les éléments qui seraient bloquants ou gênant pour la migration vers Exchange 2007. De là découle une liste de tâches à exécuter afin d'avoir la meilleure expérience de migration. Les vérifications effectuées incluent :

  • Faire un inventaire de l'organisation Exchange : c'est-à-dire trouver le nombre d'arbres, sites Active Directory, domaines Active Directory, groupes administratifs, groupes de routage, nombre de serveurs Exchange 5.5, 2000 et 2003, nombre de boites aux lettres, serveurs AD tournant avec Windows 2000, 2003
  • Identification du type de déploiement qui sera nécessaire : Simple, Standard, Large ou Complexe en correspondance avec le guide de déploiement.
  • Vérification que la version de Windows du maître du Schéma supérieure ou égale à Windows 2003 SP1.
  • Identification des domaines Active Directory qui ne sont pas en mode natif.
  • Identification des sites Active Directory qui n'ont pas de Calatogue Globaux en Windows 2003 SP1 ou supérieur.
  • Aucun connecteurs ADC (Active Directory Connectors) ne doit encore être présents dans l'organisation.
  • L'organisation Exchange doit être en mode natif.
  • Vérification que tous les serveurs Exchange 2003 ont au minimum le SP2.
  • Vérification que tous les serveurs Exchange 2000 ont au minimum le SP3 et le roll-up de Aout 2004.
  • Identification des "site links" reposant sur SMTP.
  • Identification des générateurs d'adresse (proxy address) non standard.
  • Indentification des hiérarchies de dossier public non MAPI utilisées.
  • Identification des groupes de routage qui couvent plusieurs sites Active Directory.
  • Indentification des sites Active Directory qui couvrent plusieurs groupes de routage.
  • Identification des connecteurs de groupe de routage qui on des paramètres non standard (activation, limite de taille, listes d'autorisation, restrictions basées sur les types de messages et leur priorité).
  • Identification des connecteurs SMTP qui utilisent / encapsulent un espace d'adressage non SMTP.
  • Identification des espaces d'adressages utilisant des "wildcard" dans le nom de domaine, par exemple : "*foo.com au lieu de *.foo.com)
  • Identification des connecteur X.400 dans la topologie.
  • Identification des connecteurs développés avec le EDK (Exchange Development Kit) hormis le connecteur Notes.
  • Identification des serveurs virtuels SMTP qui n'utilisent pas le port 25 pour la transmission des messages entrant et sortant.
  • Vérification que tous les serveurs Exchange 2000 et 2003 ont la clef de registre "SuppressStateChanges" de positionnée (je reviendrais ultérieurement sur le rôle et l'intérêt de cette clef).
  • Identification des serveurs Exchange 2000 ou 2003 qui sont serveur NNTP.
  • Identification des serveurs Exchange 2000 ou 2003 qui utilisent le service de scripting (Event Service).
  • Identification des serveurs Exchange 2000 ou 2003 qui ont le drive ExIFS (aussi connu sous le drive M:\ ) d'activé.
  • Identification des serveurs Exchange 2000 ou 2003 qui ont une architecture Active/Active.

Cette version ne permet que de valider les éléments de topologie et routage de l'environnement Exchange. La vérification de la capacité d'un serveur en particulier à devenir un serveur Exchange 2007 est assurée par le programme de setup.

Cette mise à jour repose sur la version 2.7 d'ExBPA et est intégré dans le fichier de signature d'hier, soit la version 2.11.9.0. Comme toujours, le blog de l'équipe Exchange est une précieuse source d'information: http://msexchangeteam.com/archive/2006/07/28/428506.aspx

Bonne préparation !