bonjour_thumb_thumb_thumbContinuing with our theme of how to make use of the Microsoft Deployment Toolkit 2010, here we have the third and final post of a 3-part series for our French-speaking readers on how to manage drivers using MDT 2010 to help ensure your deployment of Windows 7 on your new PCs works well. The series is written by Yannick Plavonil, a Microsoft MVP based in Quebec. You can find this and more on his own blog – Revue du Geek.

Let me know what other topics you would like covered in the future. Leave a comment or send an email by clicking on the link to the right of this post.

DamirB-BlogSignature_thumb[1]_thumb_thumb_thumb_thumb_thumb


Pour faire suite à la stratégie des drivers à adopter, il y a 2 types de drivers à prendre en compte lors du déploiement Windows. Il y a les drivers WinPE pour l’image de boot et ceux pour le système Windows qu’on déploie.

Pour WinPE, c’est simple. Mais c’est plus complexe lorsqu’il s’agit du système d’exploitation. Alors j’écris juste mes recommandations en fonction de mon expérience et de ce que j’ai pu voir avec d’autres architectes en déploiement.

Les drivers pour WinPE (Boot/LiteTouch)

Dans MDT 2010, l’image de boot utilisé pour le déploiement est basée sur Windows PE 3.0 qui est en fait un sous ensemble de Windows 7. Pour l’image, il faut les drivers “NIC” et les drivers “Mass Storage” (sata,raid,controller intel…) au minimum, mais parfois il est nécessaire d’en ajouter d’autres au besoin (drivers souris pour les cartes ILO, RAC..). L’image de boot permet de se connecter au serveur de déploiement.

Ce qui est bien dans WinPE 3 c’est qu’il supporte les mêmes composants que Windows 7 de base (installation fraiche de Windows 7 avec tous les périphériques reconnus). Alors dans certains cas il n’y a rien à ajouter. Aussi dans la configuration WinPE, il faut modifier l’option “scratchspace” pour augmenter l’espace temporaire de stockage qui est utilisé quand l’installeur injecte les drivers dans Windows.

Pour une image de boot optimisée dans MDT 2010 je recommande les étapes suivantes:

  • Créer 2 dossiers dans la section “Out-Of-Box drivers”, les nommer WinPE x86 et WinPE x64
  • Importer les drivers x86 dans le dossier WinPE x86 et les drivers x64 dans le dossier WinPE x64. Noter que vous devez seulement utiliser les drivers Windows 7 pour l’image de boot même si vous prévoyez de déployer Windows XP avec MDT.
  • Créer 2 profils de sélections, un nommé WinPE x86 (ou vous choisissez le dossier WinPE x86 dans Out-Of-Box Drivers), et l’autre nommé WinPE x64 (ou vous choisissez le dossier WinPE x64 dans Out-Of-Box Drivers).
  • Configurer le dossier de distribution (Deployment Share) pour utiliser les profils de sélection. Dans l’onglet “Windows PE x86 Components” sur le champ “Driver Injection” sélectionner le profil WinPE x86. Faire la meme chose pour l’onglet “Windows PE x64 Components” avec le profil WinPE x64.
  • Toujours dans les propriétés du dossier de distribution, sur l’onglet Windows PE x86 Settings, mettre “Scratch Space size” à 128, faire la meme chose pour Windows PE x64 Settings.
  • Mettre à jour votre dossier de distribution.

Surtout n’importez pas les drivers don’t vous n’avez pas besoin.
Exemple: l’image WinPE 3.0 (avec WAIK 2.0) a déja le driver intelSATA (iastor.inf)

winpe3

Les drivers pour les systèmes Windows

Pour les parties suivantes, il y a plusieurs méthodes. Mais à vous de déterminer celle qui correspond le mieux à votre besoin. En général, on se base sur la taille de l'entreprise, le nombre de systèmes d'exploitation à déployer, le niveau de contrôle souhaité et le nombre de modèles de machines dans votre parc informatique.

Méthode 1 : Sans contrôle — Conditions : 1 système d’exploitation à déployer, 1 marque, quelques modèles de machines.

C’est la méthode de base lorsqu’on commence avec Microsoft Deployment Toolkit. L’élément clé ici c’est qu'on déploie une seule famille de système d'exploitation et que le matériel est du même vendeur. La plupart des grandes marques font des tests de compatibilité entre leurs propres modèles par famille de systèmes d'exploitation, ainsi il est rare qu’un driver d’un modèle interfère avec un autre modèle.

Il n’y a pas vraiment grand-chose à faire à part télécharger, extraire les drivers de chaque modèle dans un dossier puis les importer dans Deployment Workbench.

methode1

Méthode 2 : Profil de sélection – Conditions : Plusieurs systèmes d’exploitation, 1 marque, quelques modèles de machines

Cette méthode est généralement utilisée dans les entreprises à taille moyenne. La différence majeure avec la méthode 1 est le déploiement de plusieurs systèmes d’exploitation. Comme dans ces deux méthodes la détection se fait par le PNP ID, on doit les filtrer pour que les drivers de Windows XP soient pris en compte pendant le déploiement de Windows XP et que les drivers pour Windows 7 soient pris en compte pendant le déploiement de Windows 7. C’est une fonctionnalité de MDT 2010 appelé “Selection Profiles” qui permet de faire le filtrage.

Dans cette partie, je crée d’abord les dossiers nécessaires Windows XP x86 et Windows 7 x64 dans la section “Out-Of-Box Drivers”. Ensuite, j’importe les drivers et je lie un profil de sélection pour chaque système. La dernière étape est de configurer la section “Inject Drivers” dans la Task Sequence.

methode2a

Configurer la section “Inject Drivers” dans la Task Sequence.

methode2b

Méthode 3 : %Make% and %Model% – Condition : Plusieurs systèmes d’exploitation, plusieurs marques, quelques modèles de machines.

Maintenant, la différence avec les méthodes précédentes est qu’il y a plusieurs marques de machines. Cela ne garantit pas non plus la compatibilité des drivers entre les marques. Je m’explique, 2 marques différentes de PC ont une la même carte graphique nvidia et pourtant ça ne garantit pas que le driver provenant du site de nvidia s’installe, car parfois les constructeurs modifient le driver en fonction dans leur machine.

Donc non seulement il faut être en mesure de filtrer le système d’exploitation, mais aussi le type de machine. On pourrait utiliser comme dans la méthode 2 le profil de sélection, mais il n’a pas été conçu pour cela. En plus de la détection par PNP ID, on va utiliser la fonction “DriverGroup” permet de faire un filtrage plus avancé.

Pendant la phase de déploiement MDT utilise des requêtes WMI pour récupérer la marque et le modèle de la machine et seulement les drivers correspondants seront installés. On doit récupérer le nom exact du modèle pour faire la structure des dossiers.

Dans cette partie, je crée d’abord les dossiers nécessaires Windows XP x86 et Windows 7 x64 dans la section “Out-Of-Box Drivers” puis les sous-dossiers pour chaque modèle. Ensuite, j’importe les drivers de chaque modèle dans son dossier respectif et par système d’exploitation. dans Deployment Workbench.

methode3a

Ajouter une étape “Set Task Sequence Variable” avec DriverGroup001 et sur Windows 7 x64\%Model%

methode3b

Configurer “Inject Drivers” sur “Nothing” dans le champ “Selection Profile”

methode3c

Voila, vous savez tout maintenant!