Au menu des nouveautés d’Exchange 2010, ce qui m’intéresse plus particulièrement est le lot de fonctionnalités autour de l’intégration très poussée d’AD RMS. Il devient possible de définir des règles obligatoires chiffrant à la volée le contenu des messages et appliquant des droits d’usages.

Grâce à Exchange 2010, la protection des messages peut être appliquée :

Automatiquement au niveau du serveur Exchange 2010 (règles de transport) ou bien au niveau du client de messagerie (règles de protection Outlook 2010).

o Automatiquement sur les serveurs de transport Hub Exchange 2010
Vous pouvez créer des règles de protection du transport pour activer une protection RMS automatique des messages sur les serveurs de transport Hub d’Exchange 2010.

o Automatiquement dans Outlook 2010
Outlook 2010 permet de créer des règles de protection Outlook pour activer une protection RMS automatique des messages. Les règles de protection Outlook sont déployées automatiquement chez les clients Outlook 2010 et la protection RMS est appliquée par Outlook 2010 lorsque l’utilisateur compose un message.

Manuellement au niveau du serveur Exchange 2010 (rôle CAS, si l’utilisateur envoie son message à partir du site Outlook Web App) ou bien au niveau du client de messagerie (Outlook 2003/2007/2010).

o Manuellement par les utilisateurs Outlook 2003/2007/2010   
Les utilisateurs Outlook peuvent protéger leurs messages par RMS en appliquant les modèles de stratégie de droits d’accès AD RMS mis à leur disposition. Ce processus utilise la fonctionnalité RMS dans Outlook, pas dans Exchange. Il reste toutefois possible d’utiliser Exchange pour accéder aux messages et prendre des mesures (telles que l’application des règles de transport) pour faire appliquer la stratégie de messagerie de votre organisation.

o Manuellement par les utilisateurs Outlook Web App 
Lorsque vous activez RMS dans Outlook Web App, les utilisateurs peuvent activer une protection RMS pour les messages qu’ils envoient et afficher les messages protégés par RMS qu’ils reçoivent.